L'aïeul avait disparu....

Lui, l'aïeul, qui pourtant portait souvent l'ilu, ce manteau qui vous protège de tous les éléments, lui, il avait disparu....

Lui ,  qui avait toujours une lumière dans les yeux, une lueur parme, reflet de son âme, qui aimait se promener sur son île à dos de mule.... Lui,
L'aïeul avait disparu....

La mule avait-elle fait des siennes ? Un jour de promenade paisible ?


L'aïeul avait disparu....

Lui qui ne buvait que de l'eau limpide et ne mangeait que du pain aillé,

Qu'avait-il bu et mangé ce jour-là ?

Avait-il emporté la prainique,  cette valise qui, dès qu'on l'ouvre, se remplit de mets succulents à volonté......

Et en avait-il dégusté tous les produits sans réserve ?


L'aïeul avait disparu....

L'aïeul dormait toujours sur un lit de paille.
Avait-il voulu changer de lit ?
Ou alors quelqu'un avait-il fait disparaître son lit de paille et l'aïeul avec ?


La mule s'était-elle dirigée vers la prairie,
cette prairie parme comme l'éclat de ses yeux,
cette prairie réservée aux mules,
cette prairie où avaient lieu les pique-nique à la lueur de la lune,
cette prairie bordée de pins millénaires aux pieds desquels poussaient des mûriers,
cette prairie dominée par les montagnes ?



L'aïeul avait disparu....

La mule avait-elle emporté son maître vers ces pays environnants que l'on apercevait du point de mire au sommet des montagnes ? ? ?

L'aïeul avait disparu....  Avait-il oublié de porter l'ilu ?


Que contenait la prainique ce jour-là ?

Avait-il voulu essayer le millemu, 
cet animal magique doté des bottes de sept lieues
vous transportant où vous voulez ? ? ?

250px_Llama_on_Machu_PicchuSon ami le lama, qui adorait la pluie, 

cherchait le millemu  et interrogeait sans cesse tous ceux qu'il rencontrait, bêtes et gens. 

Il hennissait et crachait.... Il hennissait et crachait....

Mais cette fois-là, le lama ne retrouva  ni le millemu,  ni l'aïeul.

Ses amis l'avaient-ils trahi, lui, le lama, ami de tous ?


L'aïeul avait disparu....  sans laisser de traces, ni d'indices  et le lama hennissait,  hennissait, pleurant inconsolable !



Et vous ?  Qu'en pensez-vous ? Sauriez-vous nous aider ?

Sauriez-vos deviner où a disparu l'aïeul ?