Il y a de cela très très longtemps Debout était un enfant qui cherchait sa famille. Il se promenait dans la forêt et aperçut une abeille. Il voulut l’attraper et fit un nœud avec un fil de fer qu’il trouva à ses pieds sur le chemin.

Debout aperçut au loin un fort. Ce sera mon refuge pensa-t-il. Là, les gitans ne pourront pas m’y retrouver. Ils ne pourront pas m’empêcher de retrouver ma mère.

Debout avait soif et pensait au breuvage délicieux que buvait sa mère : du thé à l’abricot. Il l’aperçut en rêve et un sentiment de solitude l’envahit. Où était-elle ? Sa mémoire, fidèle, savait tout l’amour qu’elle lui portait. Il la voyait, telle une marionnette se parer d’une gamme de vêtements tous plus jolis les uns que les autres, se promenant sur le chemin des oliviers.

Debout cherchait sa famille. Sa main saisit un rameau d’olivier et cueillit un iris sauvage. Où donc était sa mère ? La dernière représentation qu’il en avait à l’esprit, il la voyait à la gare, le regardant avec amour et fierté. Debout, saisi à la fois par l’émotion et la peur, pensait à toutes sortes de raisons de la retrouver. Il lui fallait de la magie, il devait accomplir un rite. Il ne devait pas avoir peur.

En colère et avec rage il convoqua son imaginaire : « Moi, Debout, je recherche ma famille, je veux retrouver ma mère ! Mémoire, aide-moi  à retrouver ma mère avec son mari, mon père…. »

Debout cherchait sa famille dans le vaste monde, scène incomparable de tous les destins. Soudain apparut au bord d’une mare un geai . Le geai, au son d’une musique effrénée, se mit à lui parler :

- Debout, tu recherches ta famille, tu cherches ta mère… Ecoute-moi bien. Pour les retrouver, accomplis soigneusement le rite que je vais t’enseigner :

Récite Clic clic clic,

Prends un rôti de sar
Trouve-le nain, Donne-lui du pain

Clic, clic, clic,

Attends la neige
Sa rime est beige,
Prends du liège
Et puis,… avec patience
Apprends la résilience
Dans le silence
Clic clic clic.

Le réel est dans le ciel
La science n’y est pour rien
Peut-être te veut-elle du Bien
Clic clic clic
Prends une pincée de sel

Pour retrouver ta mère
Nage dans la mer
Il n’y a rien de tel
Clic clic clic

Debout prit un rôti de sar, trouva-le nain,  lui donna-lui du pain
Prit du liège , écouta le silence,
Prit une pincée de sel
et attendit la neige en récitant
Clic Clic Clic.

Debout nagea dans la mer par temps de neige
Et ce n’est pas du ciné
Sur une île il retrouva sa mère
Sur une île il retrouva sa mère