Dans les calmes et sombres profondeurs marines vivaient Simbad et Maria sa jeune compagne.

Simbad, ce lascar perdu, vêtu de sa bernique, lui qui autrefois aimait tant consommer le rabiot, à de telles  profondeurs marines  n'avait plus à se mettre sous la dent que quelques algues et menus poissons.

Ils avaient échoué, et posés l'ancre sur ce bout de terre au fin fonds des abîmes, et avaient la vie sauve grâce à cette immense bulle d'air qui les maintenaient  prisonniers.

 

Alors, en quête de liberté, ils avaient imaginé puis confectionné  un engin pour le moins étonnant.

Chaque jour, courageusement, ils montaient à bord et tentaient  de traverser cet immense puits sans fond.

Ils bravaient ainsi la morsure du requin blanc, leur peur d'être englouti par un tsunami,  et la terrifiante noirceur de cette immensité sans fin ...

Au bout de 10 longues années, leur courage fut enfin récompensé..

Surgissant de l'obscurité un surfer apparut qui les guida à la surface de l'océan.

Ils assistèrent à la naissance d'une île nouvelle, immédiatement peuplée de milliers d'habitants.

Chacun de ces habitants fut relié au Dieu Créateur, par un fil étrange parfois brillant bien qu'invisible.

C'est ainsi que Simbad et Maria transmirent à leurs descendants

que la Liberté vint de la Mer.
8 octobre 2014