Ces bigoudens saouls sur leurs sinagots,

Dans leur sinistre drague sous-marine,

Obliquant le long des baies rageuses

Aux goulets de sable et de sinople,

 

J’en ai un dégoût sincère,

Moi, le gourou des profondeurs, le casse-cou d’entre les îles,

Car dorénavant pendu, tête-bêche je m’égoutte,

Tel un goupillon sans housse,

 

Dans mon bagout muet,

Se bousculent SOS et honnissements,

… J’aperçois alors comme… un mirage

Où… des singes sans pelage gouvernent… en sinodes ?

 

Maintenant … Banni des ouragans,

Peu –à-peu... je retourne… aux… abysses…

Séance 15 – Argoussin