Le vieux journal de mon grand-père avait l’odeur de la mer. Ses parfums, puissants magiciens, me transportaient au travers des années qu’il avait vécues.

 -        Extrait du journal de bord du navire La Gueuse.

 27ème jour, saison du sable

J’ai tracé le nadir par la Lune, puis ai réparé le câble avec deux drisses.

Mon repas a été fait de praires et d’algues.

 29ème jour, saison de sable

La marée m’a poussé vers des alluvions sinistres.

Suite à une mauvaise drague près d’une nappe à mazout, les coquillages étaient putréfiés ;

je n’accuse personne.

J’aspire à naviguer vers le ponant, là où se trouvent des anses à spirulines.

 3ème jour, saison d’écume

Je suis las dorénavant du rêve et des châteaux salés, fini l’ode à l’iode !

J’ai hâte d’arriver à ma pagode, au bord du ressac et des pins camphrés,

où une femme m’attend, ma dame de l’ambre et du nacre.

Séance du 27 Mai 2015 – Les odeurs et parfums de la mer