Mon ami,

Voici plusieurs histoires, tout d’abord une histoire de course que j’aimerais te conter au fil du temps…

L’atmosphère était lourde… Le retard ne permettait pas de rester zen. Il ne fallait pas perdre de temps.

L’écoulement du temps s’égrenait et nous attendions la fin de la course. Nous nous étions fait un film sur le déroulement du concours. Les minutes passaient…. Quelques-uns parlaient de Boudhisme et ne révélaient aucune impatience. Ils n’étaient pas de ceux qui n’ont jamais le temps. D’autres en colère ne pratiquaient aucune religion. Les secondes se succédaient. Ils prenaient leur temps !

Qui allait être le gagnant ? le gagnant d’une seule séquence ou de la course entière ?

Je me demande si tu trouveras cette lettre et combien de temps elle séjournera dans la mer ? Ici, il n’arrête pas de pleuvoir ! Tous les salaires tendent à être mensualisés…. Aujourd’hui après la pluie, la tempête fait rage. L’été est chaud. Il est très tard. Morphée ne va pas tarder à me prendre dans ses bras. Le ciel est ennuagé ! Tout est éphémère et les mois s’écoulent l’un après l’autre. ça y est, les nuages ont crevé et la pluie de cette  soirée tombe drue ! Je vais dormir.

Rebonjour mon ami !

J’ai eu un réveil matinal, mon petit déjeuner tarde, mais je suis patient car ce sont des saisonniers qui nous servent ! L’attente ne devrait pas être longue et mettre ma patience à dure épreuve. Il faut toujours savoir prendre son temps  et on juge la patience de quelqu’un à sa durée d’attente.

Mais surprise surprise,  soudain les saisonniers agissent avec rapidité.

Ils savent que le temps c’est de l’argent !