Otez vos us noctambules

Galants de nuit qui déambulent.

Nymphéas pourprés, tombez vos élégantes ridules

Tournesols mystérieux, vous régnez comme Hercule

Fleurs, vous m’entraînez, oh lointaine péninsule

Nénuphars, vos feuilles généreuses ondulent

Clitorea sombre au crépuscule !

Pétales, étamines et pistil, vous tapissez mon imaginaire

Pivoines de Chine aux teintes incendiaires

Vous illuminez mes rêves téméraires

Chaque jour se fait promesse littéraire…

Etienne Koch