Oh belle églantine
Eluard t’a célébrée dans les oliviers
Et  les ébénistes sculptée en bois de noyer

 

Offenbach vous chante
Vous les ondines qui se cachent dans le lierre et les lupins
Lulli vous offre déguisées en iris bleues

 

Lulli chante Esther
L’imagine cueillant des pâquerettes et des églantiers
Puis se reposant sous un olivier en fleurs

Echo loue Icare
Volant comme un engoulevent battant ses ailes iris
Elle l’aime depuis qu’Elodie l’a abandonné

L’ibis sur l’iris
Observe avec émotions les libellules isabelle
Espérant les avaler avec les lucioles