Bonjour chers amis lecteurs. Ma chronique du jour commencera par POCA SUERTE.

Eh oui pas de chance pour le trésor. Avec la suite vous comprendrez pourquoi. Le mystère était épais dès le début de cette histoire. Un coffret était rempli de pièces d’or. Mais elles ressemblaient plus à des vestiges. POCA SUERTE.

Au départ, ce coffret était caché dans une alcôve du donjon. Ce secret ne fut pas longtemps gardé. Le métal précieux scintillait trop et les ancêtres furent attirés par ses rayons vraiment ardents. Les anciens adoraient le coté caché de ce trésor. Mais un jour, un tremblement de terre vint compromettre tous leurs espoirs. Le coffret fut happé dans les profondeurs de la terre. POCA SUERTE.

Le tremblement de terre engendra le détournement d’une rivière. Le coffret fut disloqué. L’énigme s’épaississait. Les dorures précieuses en faisaient fantasmer plus d’un. Mais les années passèrent et même les moines les plus téméraires, ne parvinrent pas à retrouver le précieux coffret et son contenu. POCA SUERTE.

Une année, le ventre de la terre se mit à rugir. Un volcan était en train de naître. A quelques lieues de Gourdon, le volcan de Biot voyait ses premiers jours arriver. Par un miracle inattendu, un paysan souleva une pierre. Sous celle-ci se trouvaient les précieuses pièces qui commençaient à fondre. L’odeur du métal fondu était unique. Le jeune paysan se voyait déjà riche. Mais le destin fut tout autre. Un preux chevalier qui passait par là, lui subtilisa le magot. POCA SUERTE.

Rares sont les moments où l’on peut caresser une somme d’argent en écus sonnant et trébuchant. Le paysan essaya de suivre le preux chevalier, avec les empreintes des sabots du cheval. Il en dessina une carte. Oui c’est cela, une véritable carte au trésor, comme si c’était un jeu. L’itinéraire était torturé et le suspense battait son plein. L’enjeu était tel que le paysan en tomba en syncope. POCA SUERTE.

A son réveil, il se précipita dans ce parcours bien sinueux et semé d’embuches. Un véritable circuit pour initiés. La peur s’empara de lui au détour de la roche percée. Cette roche était connue pour avoir en son temps répandu la terreur dans le village. L’angoisse habitait tout son être à la vue de la pierre maléfique. POCA SUERTE.

Mais l’appât du gain était plus fort. La folie s’emparait à présent de lui. Il se lança dans le labyrinthe de Trébizonde qui se terminait par un chaos inextricable. Il se mit en tête d’élaborer un plan machiavélique. Le paysan se crut plus fort que les pièges tendus par le preux chevalier. Mais c’était sans compter avec l’imagination du chevalier qui était diabolique. Le brave paysan s’engouffra dans un étroit goulet. Le sol se déroba sous ses pieds. Il se retrouva dans un dédale sans issue. Plusieurs jours durant, il chercha vainement la sortie. A bout de force, il se résigna, se recroquevilla et y mourut désespéré. La fin de l’histoire, c’est vous qui allez me la dire : POCA SUERTE !...

Course au trésor du 21 mai 2019 : Ecrire un arbre généalogique sous forme de pyramide de mots en commençant par la tête de pyramide : Trésor. Puis chaque division dichotomique sera faite à partir de mot évoqués par celui de l’étage du dessus.

 CARTE - jeu - itinéraire - suspense - enjeu -  parcours - circuit - peur - angoisse  -gain - folie - labyrinthe - chaos  -  plan -  dédale