Dong résonna le bourdon en fonte ductile
La cloche réveilla les femmes infertiles
Songes et serments tapissent le passé sombre
J’entends au loin des pas étranges dans l’ombre
Son hyalin et tonalité cristalline
Ce vieil hangar est l’antre de Roseline
Bizarre ce sentiment de vie éternelle
Alité, je prie Sainte Rita, c’est un rituel
Je ne bouge pas d’un iota ; pas vraiment réel
Soudain un coup retentit et sonne l’anarchie
Les nuits se troublent à présent : bonjour insomnies
Allongé nu dans l’alcôve, je ne le vois plus
Mais oui pas de doute, le clocher a disparu
Sermon spirituel en quête d’un nouvel ordre
Ne cherche pas, c’est le chaos : nouveau désordre
Tel un roi vénéré, je m’installe sur le trône
Y’a pas à dire, c’est l’histoire d’une folle icône
Le portail de mes pensées soudain s’obscurcit
Mais le caravansérail reçoit ses amis
Dans un élan nouveau, mes neurones sont transis
C’est décidé je me fais un pétard de rail
Le désespoir est là comme un épouvantail
Mon espoir c’était Diva ; mais elle est partie
Corail blanchi, hécatombe mortelle garantie
Les mots s’effilochent, mes pensées s’évanouissent
Mon esprit divague, je bois dans le calice
Cet art n’est qu’artifice : putain d’existence
Dans ma tour d’ivoire, me voici en errance
J’esquive le malin et me déguise en none
Je me noie dans l’absinthe, que Dieu me pardonne.

RAP Rythme And Poetry du 30 avril 2019 - Ecrire une disparition insolitedans votre village:  (j’ai choisi le clocher)