05 septembre 2019

Calendrier des ateliers d’écriture Plumalire 2019-2020

  Mois Mardi Septembre 17 & 24 Octobre 8 & 15 Novembre 5,12 & 25 Décembre 3 & 17 Janvier 7, 14 & 28 Février 4 & 18 Mars 3, 10 & 24 Avril 7 & 28 Mai 5, 19 & 26 Juin 9, 16 & 30 Les dates du lundi et jeudi seront établies  en  fonction du nombre de participants

25 septembre 2019

une femme, un homme

Edna marchait dans la rue avec son sac à provisions quand elle dépassa l’automobile. Il y avait une pancarte sur la portière : « Je cherche une femme ».  Cette automobile, elle la croisait tous les matins en revenant du marché. Jo, le chauffeur, lui était devenu familier. Ils avaient même pris l’habitude de se saluer. Un jour, ils iraient boire un café, flâner main dans la main, Edna se prenait souvent à espérer. Cette pancarte « Je cherche une femme », c’est la première fois qu’elle la remarquait. Quelle... [Lire la suite]
Posté par plumalire à 10:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
24 septembre 2019

Solitude

SOLITUDE 17 Septembre 2019 extraits de la Solitude de Bukowsky. Edna marchait dans la rue, avec son sac à provisions, quand elle dépassa l'automobile. Ily avait une pancarte sur la portière « je cherche une femme ».Elle se mit à trembler, nerveusement, serrant contre elle ce vieux cabas, vide.. une fois deplus. Le porte-monnaie, vide aussi !Arrivée devant la voiture, elle se mit à rêver. Et si c'était LUI ? Lui . Oui bien sûr, lui, quicherchait une femme. Elle, bien sûr .Mais, que signifie le mot femme ? Femme : un être humain, une... [Lire la suite]
Posté par plumalire à 12:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 septembre 2019

Chronique mortuaire

Il était arrivé la veille sous un grand chapeau élimé Longé le lourd lavoir en calcaire déformé  Un curieux rayon de soleil l’éveilla. Le bruit d’une tasse qu’on déplace l’agaça. Ils étaient dehors au coin de l’épicerie. Il descendit les marches qui grimaçaient sous son poids. Puis vira se frottant aux tables qui ravageaient la salle. La porte claqua, le chat glissa sous le comptoir. Depuis la colline un vent nerveux dégoulinait. Il remonta le store sans crier gare ! Dehors le grand pin prisonnier de bitume s’ennuyait. Les... [Lire la suite]
Posté par plumalire à 15:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]