11 mars 2018

AUTOBIOGRAPHIE

Dans cette histoire, j'étais l'autre. Dès le début, j'laissais pas d'trace. Sur les sentes, tout derrière moi, on voyait rien. C'était drôle, même sur photo on voyait pas d'image. Je faisais le pitre j'mettais une mitre mais rien à faire, ça n'imprime pas. Un peu plus vieux, j'me suis dit " tiens, j'vais faire flic, et même indic, vu qu'on m'voit pas". Au démarrage tout allait bien. On disait" tiens, voilà l'baron, déguingandé, comme un héron, avec sa huppe ". Et puis voilà, l'moment passé, j'ai disparu, comme un orage qui efface... [Lire la suite]
Posté par plumalire à 09:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

11 mars 2018

Je Pars ...niçois

Je pars, je prends le bus pour aller chez ma mère. Ras la casquette des barbarotes rampant dans la cambuse, escaladant les murs pourraves de ma studette azuréenne aux mètres carrés désuets. Barbarotes balèzes qu'un char d'assaut n'eut pu même toucher, tant ces engeances ont la bambane. Marre de barjaquer sur ce sujet avec ma coloc. même pas ma meuf! Je retourne chez ma mère. J'eus essayé de les destroyer avec mon baratou, mais, pas de chance, j'ai cassé le lustre en le levant. Je rate le bus, bon, je prends la bécane, et je pars; au... [Lire la suite]
Posté par plumalire à 08:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 mars 2018

LE REVE

Il y a toujours un rêve qui veille sur les rives du bonheur. Un rêve d'enfant chevauchant une mésange, enfant aérien randonnant l'univers sur son oiseau aux ailes bleutées, irisées sous les étoiles. Rêve d'enfant comme la littérature du petit prince le décrit si bien dans son vol poétique à travers l'univers. Découverte du monde sur les ailes d'un avion, tel un chat bondissant de planète en planète. Cet enfant créateur né de l'obscurité rêvant d'ornithorynque aquatique et terrestre, fruit de l'ambiguïté d'un éléphant et d'une... [Lire la suite]
Posté par plumalire à 07:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
31 janvier 2018

CHANSON

Il la connaissait bien la chanson, le pauvre échanson. Soldat naguère il avait eu le mauvais œil; il lui aurait fallu des lunettes mais il était déjà en survie, le cercueil flottant près de la mort qui l'attirait dans son rêve. Cette chanson sans musique, lui faisait prendre son pied mais planté près du marigot, il craignait fort les Visigoths. Son étoile avait pâli, le ciel s'était obscurci, de son nez si délicat il percevait une odeur de cerfeuil. Etrange! Bigre, cette chanson devait le mettre au seuil de la vie! La nostalgie... [Lire la suite]
Posté par plumalire à 11:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , ,
03 décembre 2017

Gamin.... Abécédaire

ATELIER N°3-ABECEDAIRE -17/10-J.HANKARD SUR LE THEME DU MOT « GAMIN »EN INTEGRANT LES MOTS LIBELLULE, EPHEMERE, ETOILE, TENDRESSE, EXTASE , KALEIDOSCOPE, VANITE ET LA PHRASE « L’HOMME MARCHE PENDANT DES JOURS ENTRE LES ARBRES ET LES PIERRES OU L’ŒIL S’ARRETE RAREMENT SUR QUELQUE CHOSE, ET SEULEMENT QUAND IL A RECONNU LE SIGNE D’AUTRE CHOSE » ET EN SE SERVANT DES MOTS DU RESERVOIR Apprendre, apprendre et encore apprendre c’est la mission d’un gamin dans la vie, qu’elle soit éphémère ou pas. Bien lui en prend s’il... [Lire la suite]
Posté par plumalire à 17:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
01 janvier 2016

Rien ne sert de courir il faut partir à point.

Un poète était amoureux d’une reine. A son tableau de chasse manquait une altesse. Dans son délire lui vint une idée de génie: se faire élire par la belle potelée en titillant sa gourmandise et son penchant pour la botanique. Sa faiblesse de poète était de toujours reporter aux calendes grecques tout projet qui ne concernait encre, buvard et parchemin. Tout le reste lui paraissait barbare. Là, pourtant, il se fixa la limite d’une année pour aboutir dans son ambitieux projet, entre premier rencard et glorieuse conclusion. Il se... [Lire la suite]
Posté par plumalire à 12:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

01 janvier 2016

Le pinson, l’orfraie et l’élan

En juin, selon le calendrier, dans un endroit décalé, 3 animaux devisaient. Le pinson dit :    que faisons nous ici  ? Je ne sais, répondit l’orfraie, mais il nous faut partir ! Oui dit l’élan mais pour où ? Peu importe reprit l’orfraie, mais vite pour retourner chez nous, sur terre. Difficile dit le pinson, nous ne savons pas où nous sommes ! « Avec cette froidure de février et cette odeur de charnier putride, je pars dit l’orfraie en criant » Le pinson rit : « il va... [Lire la suite]
Posté par plumalire à 12:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
28 mai 2015

L’origine des océans

Chez les étrusques il est une légende ancienne qui raconte la création des océans et des marées. Un dieu amiral jaloux d'un dieu général décida de créer de l'eau ; il le fit fut content et vit qu’il restait des îlots.  Il réfléchit et se dit que pour aller de l’un à l’autre il manquait quelque chose ; il créa les vaisseaux. Il fut content mais réalisa rapidement qu’ils n’avançaient pas :  alors il créa la proue,   la carène,   le hauban,  la soute,  la passerelle et fut content ….... [Lire la suite]
20 mars 2015

L’argousin le poussin et l’engoulevent

Un beau matin le gouverneur de l’île de Socotra, englué dans des problèmes de panislamisme reçut un message d’un dragueur de mines l’informant d’une bataille d’animaux au large de l’île. Dans son entourage, son épouse était à un vernissage, son cousin cuvait l’anis ingurgité la veille, il réfléchit et fit preuve de pragmatisme : «  je vais envoyer mon argousin même s’il est plus proche d’un sinanthrope que d’un homo erectus, il se débrouillera.   L’argousin prit un bateau dont le vernis avait à peine séché (ce qui lui... [Lire la suite]
14 décembre 2014

Bleu

Echappé de l’hippodrome , un cheval, le nez au vent, la narine frémissante arriva à l’hôpital en faisant du tintamarre. Devant lui, un babouin à la chute de reins bleue et éminente attendait ; il se mit dans le rang pensant, en argot, au bourre pif  qu’il lui mettrait bien tout en faisant un pied de nez ! Un coup de poing ganté de cuir aurait fait l’affaire mais une vipère estivale amenée par le Samu débarqua la narine en croûte !   Zen ,l’infirmière toute de bleu vêtue surgit tel un esquif sur... [Lire la suite]