10 juin 2015

- Le conte des mers perdues

Il y a très longtemps, en un âge oublié, Un âge où les humains vivaient sur l’océan primordial, Un océan luisant et étoilé, leur univers, Un univers parcouru d’esquifs ondoyant comme des ulves géantes loin des ressacs ; Le ressac, furieuse frontière, extrême avertissement avant l’inconnu des îles, Les îles, cette « terre ferme » où ne s’aventuraient que les plus audacieux… Audacieux oui, tels les ostréiculteurs qui travaillaient autour des côtes, Au pourtour de la terre, au pourtour de la mer, comme entre le... [Lire la suite]

10 juin 2015

Le vieux journal de mon grand-père

Le vieux journal de mon grand-père avait l’odeur de la mer. Ses parfums, puissants magiciens, me transportaient au travers des années qu’il avait vécues.  -        Extrait du journal de bord du navire La Gueuse.  27ème jour, saison du sable J’ai tracé le nadir par la Lune, puis ai réparé le câble avec deux drisses. Mon repas a été fait de praires et d’algues.  29ème jour, saison de sable La marée m’a poussé vers des alluvions sinistres. Suite à une mauvaise drague près d’une... [Lire la suite]
10 juin 2015

AINSI COMMENCE LE VOYAGE

Serrement du cœur et des mains, ainsi commence le voyage. Dans ton sourire demeure le sel du souffle aimé. Lentement les horizons s’écartent, ton chemin impose son langage, ses peuples et ses trêves. A toi les sons, les odeurs, les mystères. Doucement les remparts de l’enfance succombent à l’odyssée. Comme il est loin le départ !  Alors l’aventure n’est plus un rêve : de la vie tu découvres ton art. Séance : Autour de la Méditerranée - 13 Mai 2015 
Posté par plumalire à 17:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
10 juin 2015

L'ESPADON ET LA MER

Ces bigoudens saouls sur leurs sinagots, Dans leur sinistre drague sous-marine, Obliquant le long des baies rageuses Aux goulets de sable et de sinople,   J’en ai un dégoût sincère, Moi, le gourou des profondeurs, le casse-cou d’entre les îles, Car dorénavant pendu, tête-bêche je m’égoutte, Tel un goupillon sans housse,   Dans mon bagout muet, Se bousculent SOS et honnissements, … J’aperçois alors comme… un mirage Où… des singes sans pelage gouvernent… en sinodes ?   Maintenant … Banni des ouragans, ... [Lire la suite]
Posté par plumalire à 17:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
10 juin 2015

L'HOMME FOU

Naufragé solitaire sur un îlot perdu, je fis là une rencontre stupéfiante. -        «  Les hommes », dit le Petit Prince de la Mer, « ont pourfendu l’écume, leurs escadres voulant rivaliser avec les goélettes. Mais sous la gîte de leurs voiles gonflées d’orgueil, le puits de leur avidité est resté sans fonds. Comme c’est étrange, que subissant le givre septentrional, ils ne trouvent pas suffisamment de bonheur en une vareuse bien chaude ! » ... [Lire la suite]