16 octobre 2017

Portrait imagé de la Joconde

Ayant vu son portrait au LOUVRE à Paris et ayant été émue aux larmes ‌, je vais vous la décrire telle que je l'ai ressenti. Tableau peint par Léonard de Vinci , la Joconde resplendit dans une salle du Louvre Femme au regard énigmatique, yeux en forme d'amandes auréolées de traits parallèles et sombres. Ses cheveux longs et épais qui  font sa force à la manière  de Samson, tombent tels des branches de châtaignes sur ses épaules. L'ovale de son visage reflète un certain charisme, celui ci n'a pas échappé à l'artiste peintre... [Lire la suite]
Posté par plumalire à 12:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

05 juin 2016

UN DROLE D’ANIMAL

  L’automne est la saison propice à la tombée du givre, sur les feuilles de l’arbre qui abrite un Animal au corps dénudé et svelte, aux bras ressemblant à des branches. La sève coule dans celles-ci, pleines de froideur, des petits morceaux de glace couvrent sa peau dite de crapaud. Le voilà qui descend de l’arbre, ajuste ses patins de confort et se dirige dans la salle de sport. Il est très remarqué, car très différent. La saison a changé, est passée à l’été : « tout un poème », sur sa tête des feuilles dorées... [Lire la suite]
Posté par plumalire à 09:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 mars 2016

ELLE MARCHE A PIED.....

  Un vieux Monsieur, sentant sa mort prochaine, veut laisser à sa ville une montre gousset géante, qui marche sur le sol. Il la fabrique à l’ancienne, à l’image d’un robot ; pour cela dans une atmosphère d’Atelier où respirer devient vitale, car l’air y est absent. Il se sert d’objets usuels de cuisine, une immense poêle servira et encerclera la couronne de la montre. Il prend  tous les éléments du repas pris en cuisine. Il pense avant, aller payer son trimestre, loyer du onzième et unième jour. Il pense avoir... [Lire la suite]
Posté par plumalire à 17:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,
17 janvier 2016

RAPER SANS DERAPER…

Refrain ! Demain, sera bon, bercé par les sanglots longs du violon. Demain, gare aux grélons, projetés contre les pilons. Je retrouverai la digue où s’alignent, impertinentes, les figues. Ma pauvre vie en ligne, fera bien trop la maligne.   Demain,  je suivrai ma voie, musique aux cœurs et hautbois. Je verrai alors, le temps s’égrainer et les jours peiner, Afin de longer les haies à hauteur d’homme, sans bouger, Sans les voir violer et sans retard ni délais…les caler.   Demain,  tout sera livré et... [Lire la suite]
Posté par plumalire à 10:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
01 janvier 2016

CHRONOS ET LA DEESSE

Le temps passe et court à la vitesse de l’éclair… Je me dois de vous raconter cette histoire très claire, Dû à l’arriéré du cadran, dans un voyage de migrants, Aux rêves immensément  grands, Dont le cadre est à l’effigie du PADRE Et de la MADRE. En pleine vitesse la déesse donne la cadence, Et change le temps en mouvance. Les années sont avalées… Le futur, lui, rêve du passé. Dans un grand élan, Saute et souffle le vent, Qui vient gêner ce vaurien  de terrien ; Dans le ciel aérien, l’homme ne vaut rien. Il charge et... [Lire la suite]
Posté par plumalire à 10:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , ,
04 juillet 2014

REVE OU CAUCHEMAR

 Il est normal d’avoir peur d’échanger contre un « REVE »tout ce qu’on  a réussi à obtenir. Alors pourquoi dois-je écouter mon cœur ? (Coelho) Mas de graisse dormant sur mes côtes , les yeux fermés , le rêve s’installe peu à peu dans mon esprit. L’océan m’emporte dans un lieu où l’est et le sud se rejoignent dans un sas , passage imparable que l’homme a véhiculé depuis les temps anciens. Me voilà affublée d’une armure faite de mailles jersey ; l’armée  OST me désigne du doigt… _ Jeanne , toi la... [Lire la suite]
Posté par plumalire à 18:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

16 juin 2014

EPIGRAMME - Séance Les Dents

EPIGRAMME Ici- Git : Un grand président, Qui a pris la place du précédent. Sous la pierre, il y  siège en résident. Il avait beau être armé jusqu’aux  dents , Il avait perdu son trident. Cet homme ne fut jamais identifié, Pourtant il a longtemps présidé.                                            ... [Lire la suite]
Posté par plumalire à 18:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
25 mars 2013

SI LES VOIX DU POEME M’ETAIENT CONTEES

SI LES VOIX DU POEME M’ETAIENT CONTEES ; Les voix du poète Sont impénétrables, Mais jamais muettes ; Hurlant,  contes, fables …   Poètes disparus Esprits, âmes des cieux Soudain, réapparus Rêvant, hanter les lieux…   Plume de lumière Crissant, sur le papier Haussant, les barrières Des mystères, à creuser…   Son chant donne le ton Aux êtres, de tous âges L’hymne, allie le son Aux pas, des archanges…   Accord et vibration Belle nuit, de mélopée D’où fuse, l’ovation Du poème... [Lire la suite]
28 avril 2012

HUITZILOPOCHTLI L’ARBRE DE VIE

Au loin une rumeur nous parvient…  J’ai rêvé cette nuit, d’un arbre de vie à huit cent branches, décorées, de jolis lots où pendaient des polos aux cols généreux, sans marques  ni clichés. Zut alors ! Je m’aperçois que certaines branches sont colonisées par des poux. Ma cousine Lili debout devant l’arbre, regarde perplexe ces bestioles sans zizi… Quelle loi pourrait-être instaurée ? Afin  que ces poux n’envahissent plus, ce merveilleux  arbre de vie. Petit à petit  un groupe de danseurs,... [Lire la suite]
Posté par plumalire à 09:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
06 juin 2011

ECRITURES VARIEES : GENES, Gisèle Margoni

Atelier du 30 Mai 2011-06-02.  .  Où il y a de la gêne, il n'y a pas de plaisir .C'est la raison pour laquelle il est inutile d'enfoncer le clou, mieux vaut faire un vol à l'étalage, attraper une saucisse Et se retrouver avec une kyrielle de celles-ci, accrochées les une aux autres, demander à un restaurateur de les mettre dans une assiette, accompagnées de Joues de bœuf, jouer les innocents aux mains pleines. "Gare à vous si vous empruntez la voie de gauche". Le gendarme vient mettre fin à ce vandalisme, il... [Lire la suite]
Posté par plumalire à 17:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]