Textes écrits endant les Ateliers d'écriture
28 mai 2015

Souvenirs d’ambre solaire !

Les odeurs et parfums de la mer…                                           « Les parfums sont de puissants magiciens pouvant vous transporter au travers des années que vous avez vécues » (H. Keller) comme par exemple, l’odeur d’un coquillage putréfié     suffit pour accuser toute la mer » dixit Jules Renard. Il suffit ! Il ne  s’agit pas ici d’insulter l’iode ! Pour moi, c’est... [Lire la suite]
Posté par plumalire à 10:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , ,

04 mai 2010

Fou-rire - Pastiche

<!-- /* Font Definitions */ @font-face {font-family:PMingLiU; panose-1:2 2 5 0 0 0 0 0 0 0; mso-font-alt:新細明體; mso-font-charset:136; mso-generic-font-family:roman; mso-font-pitch:variable; mso-font-signature:-1610611969 684719354 22 0 1048577 0;} @font-face {font-family:"Cambria Math"; panose-1:2 4 5 3 5 4 6 3 2 4; mso-font-charset:0; mso-generic-font-family:roman; mso-font-pitch:variable; mso-font-signature:-1610611985 1107304683 0 0 159 0;} @font-face {font-family:Cambria; panose-1:2 4 5... [Lire la suite]
Posté par plumalire à 07:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
24 septembre 2009

PIAILLER ou comment un aïeul qui sent l’ail est tailladé par une caille…

Il était immobile comme un épouvantail. Son attirail bizarre perturbait les ouailles présentes dans ce lieu sacré. Sur son poitrail il avait un gilet en paille qui lui donnait un air canaille. Sa silhouette se reflétait sur un vantail. Les ouailles étaient tiraillées entre deux solutions pour se débarrasser de ce braillard : fallait il seulement piailler devant cet empaillé ou faillait il le taillader, l’entailler ? Le vantail, sur sa partie émaillée, reflétait et exagérait de ce fait son aspect encanaillé. Donc, il fallait le... [Lire la suite]
Posté par plumalire à 09:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
28 janvier 2009

QUE DE VENT, QUE DE VENT…

L’électricité était coupée. Le téléphone était aphone. Le premier pompier qui arriva était pompette. Le vent gagnait en puissance et les éoliennes, dernière invention écologique, se comportaient comme des girouettes. Arrivèrent d’autres secours dont un parent du pompier pompette. La conversation débuta dans un vent de panique : - ‘quel coup de vent’ dit le nouvel arrivant à son cousin qui dévorait du pain de mie. - ‘oui… force 4’ fut sa réponse. Avec frayeur, il nota la silhouette apprêtée de son cousin qui ne cessait de... [Lire la suite]
Posté par plumalire à 15:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,