11 mars 2018

Retour au pays ....niçois

Je pars, je prends le bus pour aller chez ma mère. La bagnole ressemble à la guagua qu'on prend à Cuba, toujours en retard, dans un état tellement ravan qu'on a du mal à se persuader! Pas rare qu'on s'écrase une barbarote en s'asseyant, on entend souvent un léger " crac", c'en est une; on en a tous une sacrée fourre de toute cette saleté! Eh, peuchère, comment aller à Roquefort la Bédoule autrement?  Oscar, le chauffeur balèze roule tout en barjaquant d'un bout à l'autre du voyage, que tous les bras cassés du bus sont tout... [Lire la suite]
Posté par plumalire à 09:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

11 mars 2018

Je Pars ...niçois

Je pars, je prends le bus pour aller chez ma mère. Ras la casquette des barbarotes rampant dans la cambuse, escaladant les murs pourraves de ma studette azuréenne aux mètres carrés désuets. Barbarotes balèzes qu'un char d'assaut n'eut pu même toucher, tant ces engeances ont la bambane. Marre de barjaquer sur ce sujet avec ma coloc. même pas ma meuf! Je retourne chez ma mère. J'eus essayé de les destroyer avec mon baratou, mais, pas de chance, j'ai cassé le lustre en le levant. Je rate le bus, bon, je prends la bécane, et je pars; au... [Lire la suite]
Posté par plumalire à 08:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 mars 2018

LE REVE

Il y a toujours un rêve qui veille sur les rives du bonheur. Un rêve d'enfant chevauchant une mésange, enfant aérien randonnant l'univers sur son oiseau aux ailes bleutées, irisées sous les étoiles. Rêve d'enfant comme la littérature du petit prince le décrit si bien dans son vol poétique à travers l'univers. Découverte du monde sur les ailes d'un avion, tel un chat bondissant de planète en planète. Cet enfant créateur né de l'obscurité rêvant d'ornithorynque aquatique et terrestre, fruit de l'ambiguïté d'un éléphant et d'une... [Lire la suite]
Posté par plumalire à 07:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 février 2018

Le prestidigitateur et le lion, Une histoire de derrière les fagots....

Ce matin, je me suis levé du bon pied, et vous ? Etes-vous prestidigitateur ? Savez-vous transformer une panthère en berlingot ? Grotesque me direz-vous. D’accord, alors transformons une bande croquignolesque de polissons au rythme d’une chanson ponctuée de silences. Soudain un bruit. De loin nous parviennent quelques sons. C’est une drôle de danse qui agitent nos acteurs comme des pantins. Chacun a son rôle. L’écueil, c’est une comparaison des acteurs entre eux, l’un plus orgueilleux que l’autre. Bigre j’aperçois... [Lire la suite]
28 février 2018

LE CIRQUE

Savez-vous, mes amis, que naguère le cirque était un symbole de mystère et de voyage, symbole d’un bouillon de vie. Il offrait aux spectateurs un théâtre où le surnaturel et  la magie s’alliaient au rêve. Il ne fallait pas avoir les pieds sur terre, mais se laisser envoûter. Le cirque a un parfum de surnaturel et semble toujours vivre sur un grand pied. Tous les cirques rivalisent entre eux et se mettent sur le pied de guerre pour conquérir le... [Lire la suite]
28 février 2018

LE PAGE ET LA CORDE EN PLUMES D'AIGLE

Dans l’immensité illimitée de l’univers brille la lune qui observe avec tendresse Uranus entourée d’astéroïdes. Un nuage usurpateur galope à une allure décidée, en se trémoussant, vers un rayon de lune qui répond à l’appel de l’aigle.  Dans un sursaut de rire, une étoile qui provient des rencontres d’éléments allotropes saute et galope vers une corde en plumes d’aigle comme sur une balançoire. Cette corde en plumes d’aigle, un page la recueille dans une éprouvette avec étonnement sur son trimaran. Il aimerait disposer d’autres... [Lire la suite]
Posté par plumalire à 15:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,

26 février 2018

Le canard et le lion

Au bord de la mer, sur une falaise, un canard nageaitIl souhaitait flemmarder et dans les flaques barboter Soudain, dans les pins, il entendit un lion rugir Sire lion ! Comment puis-je vous aider, quel est votre désir ? Petit canard, j’étais dans la savane, les doigts de pied en éventail Qand soudain surgirent des hommes, de vrais épouvantails ! Leurs mains, aux doigts de fée, me prirent dans leurs filets J’en eus la crinière toute ébouriffée. Un corbeau, perché sur un pin de la plage, voulut exprimer ses conseils... [Lire la suite]
Posté par plumalire à 18:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
26 février 2018

Sire Caméléon, Dame Renarde et l'Urubu

Il y a toujours un rêve qui veille…         Le monde est ainsi fait de songes bleus et roses qui sommeillent en formation dans les limbes de votre esprit et y demeurent à proximité de vos désirs. Son rêve, d’ailleurs, quel était-il ? Multicolore, il l’avait toujours près de lui. Sa proximité était nécessaire à son bien-être, lui faisait battre le cœur et ferait palpiter celui de ses lecteurs et de ses connaissances. Son rêve, c’était de voyager dans les nuages et dans les mots, son rêve... [Lire la suite]
Posté par plumalire à 18:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , ,
21 février 2018

Autobiographie de l'ours des montagnes

Atelier d’écriture PLUMALIRE© du 20 février 2018 En écrivant en vertical, « autobiographie » mettre dans la première colonne des mots de 5 lettres commençant par les lettres d’autobiographie, dans une deuxième colonne mettre des mots de 5 lettres qui riment avec ceux de la première colonne, puis dans une troisième colonne mettre un nom de 5 lettres évoqué par le mot de la première colonne. ... [Lire la suite]
Posté par plumalire à 19:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
16 février 2018

LA MAÎTRESSE D’ÉCOLE

Debout, au portail, elle attend patiemment. Une écharpe sur son cou gracile lui fait chaud au cœur. Sa première rentrée. Finies les vacances , la danbaire sous la lune, l'insouciance. Elle a les jambes coupées, les nerfs à fleur de peau. 30 gamins à éduquer, en faire des têtes. Elle soupire… Si j'étais une tête, je serais  bien pleine parce que peut-être pas bien faite. 30 gamins. Leur apprendre à lire, à écrire. Elle a peur. Ses fesses font bravo. Le directeur lui a dit : « avoir les pieds sur terre ». Ouais.... [Lire la suite]