28 janvier 2013

Il n’y a pas de grenouille qui ne trouve son crapaud.

 La rainette s’étira avec volupté, sirota un peu de bave de crapaud, et, coquette, l’allure coquine et les cuisses rebondies s’allongea près de l’étang. L’eau était limpide en ce soir d’été, mais glacée. Elle ne voulait pas y plonger, redoutant un refroidissement nuisant à sa rapidité !! Son amie la lune, complice, lui fit un clin d’œil : je t’écoute ma douce, je te trouve aguichante. Un rendez-vous en vue ? Que nenni lui répondit la grenouille. Je suis si seule, personne ne me trouve amicale, même... [Lire la suite]