Ce matin, je me suis levé du bon pied, et vous ? Etes-vous prestidigitateur ? Savez-vous transformer une panthère en berlingot ?

Grotesque me direz-vous.

D’accord, alors transformons une bande croquignolesque de polissons au rythme d’une chanson ponctuée de silences.

Soudain un bruit. De loin nous parviennent quelques sons. C’est une drôle de danse qui agitent nos acteurs comme des pantins. Chacun a son rôle. L’écueil, c’est une comparaison des acteurs entre eux, l’un plus orgueilleux que l’autre.

Bigre j’aperçois une girafe au long cou qui s’attaque à un tigre !!! Elle ne se mouche pas du pied, celle-là ! Sa peau est superbe et l’eau de pluie y ruisselle en cascade !

Quelle recette le prestidigitateur va-t-il me donner à présent pour transformer une bougie en mimosa  dont l’odeur violente suscite les ardeurs des amoureux ? Ceux-ci emportent en voyage leurs rêves pour tout bagage. Si par hasard ils rencontrent une invasion de fourmis, ils en garderont quelques lésions.

A présent je vais prendre mon pied en allant au cirque voir les saltimbanques sauter au-dessus des fagots  entourant le marigot – un faux bien sûr – construit avec de vieux fers de lance de la dernière guerre, une curiosité qui suscite le mystère.

Je ne mettrai pas les pieds dans le plat en vous confiant qu’ils sont nettoyés à l’éther tous les matins

Au-dessus figure une constellation en toile avec la grande ourse et de belles étoiles dans la voie lactée. C’est ainsi que l’envie me prit d’observer la naissance de petits colibris qui cueillent leur pitance dans le bec de leurs parents. A cette vue j’en eus la larme à l’œil !

Ainsi finit cette longue histoire du prestidigitateur et du lion……